Chargement

Rechercher

Pour une réinstallation réussie des populations de retour dans leurs terroirs

slider1

Pour une réinstallation réussie des populations de retour dans leurs terroirs

Partager

La neutralisation des quatre dernières bases historiques des forces rebelles du Mouvement des Forces démocratiques de Casamance (MFDC) situées sur le « front sud », à la frontière avec la Guinée Bissau, avec la levée progressive de l’entrave à la libre circulation des populations est un évènement historique qui risque de ne point être traité à sa juste dimension, du fait de la conjoncture de crise sanitaire et d’exacerbation des tensions sur le plan social en ce début d’année 2021.

En effet, la sécurisation des zones abritant les bases de Bamoune-Bilass, Boussoloum, Badiong, Sikoune et des villages de Samick et Niadhiou entre autres, victimes de récentes exactions de groupes armés, suite à une opération de grande envergure menée par l’armée nationale à partir du 25 janvier fait naître l’espoir d’un retour à la paix définitive. Désormais les conditions optimales et nécessaires à la normalité sont créées pour le plus grand bien des populations déplacées par le biais de re-créations de liens traumatisés par des années de conflits pour nos concitoyens épris de paix, de téranga et de stabilité, vertus séculaires de la Casamance, région naturelle regorgeant de potentialités exceptionnelles en matière de développement.

Il s’agit par conséquent pour tous les Sénégalais, comme y aspirent les populations locales et y invitent et travaillent les pouvoirs publics, de contribuer à recréer, outre la dimension sécuritaire, les conditions favorables à un retour définitif et organisé des populations longtemps coupés de leurs terroirs.

Ce retour inéluctable, devra passer par une réponse pertinente aux nombreuses problématiques et aux besoins les plus essentiels des populations locales, en lien notamment avec l’ambition de mettre en œuvre les nombreux programmes et projets dont celui du pôle de développement de la Casamance (PPDC) qui poursuit les objectifs de « renforcer la productivité agricole des jeunes agriculteurs et agricultrices, et améliorer les liaisons de transport dans les communautés rurales isolées de la région… ».

De manière spécifique, il s’agit de ce point de vue, pour l’initiative PenserAgir, d’œuvrer surtout à faire mettre le curseur sur les aspects liés à l’équité territoriale, la mise en place d’ouvrages socioéconomiques : forages, écoles, structures de santé, aménagement d’agropoles, de voies d’accès aux normes, de complexes sportifs, culturels et de loisirs…

A cet effet, les initiatives privées comme celles de la société civile, à côté des activités structurantes menées dans le cadre du PUMA et du PUDC, doivent être encouragées, accompagnées et soutenues dans un souci de rétablissement rapide de l’équité territoriale que matérialise déjà le trait d’union que constitue le « Senegambia Bridge ».

Créer les conditions d’un retour favorable des populations dans le terroir, c’est aussi anticiper et gérer au mieux les potentiels litiges fonciers, compte tenu de l’importance de l’agriculture dans la région, la question de l’accès sécurisé aux terres agricoles du fait de la présence de mines, la restauration du fonctionnement régulier de l’Etat de droit à travers un service public intégral, effectif et de qualité…

Cet effort nécessaire pour une restauration de l’équilibre rompu depuis des décennies, est en cohérence avec la posture du Président Macky Sall qui, déjà en 2014, suite à une immersion de trois jours dans la région sud appelait à une « paix des braves, celle sans vainqueurs ni vaincus » condition et socle de toute stratégie viable de développement durable et de progrès.

L’initiative PenserAgir dans ces circonstances particulières, mais pleines de promesses pour notre jeune nation, marque son entière solidarité à l’égard de nos concitoyens plongés dans la complexité d’une transition difficile du fait d’une longue période d’instabilité.

Elle invite à côté de l’Etat, tous nos concitoyens à soutenir l’effort de restauration des liens d’avec le terroir, les frères, les sœurs et partant, de continuer ainsi à converser, pour ensemble, trouver les solutions les plus intelligentes susceptibles de soutenir la stratégie nationale de développement et de renforcement de l’équité territoriale, gage d’une résilience effective face aux risques et menaces dont notre époque est porteuse surtout à l’endroit des entités et composantes les plus vulnérables.

Initiative PenserAgir

 

 

 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *